Dimanche de maintenance du 2 décembre

mini_PC020020_EquipeSentiers

Gestion Réserve Brun Chêne – dimanche 02/12/2018.

Le ciel ne nous est finalement pas tombé sur la tête (vieille obsession de nos ancêtres les Gaulois …), les averses prévues par la météo restant suspendues dans les nombreux nuages. Il fait très doux, pas loin de 15° … Nous sommes 11 pour cette dernière gestion de l’année, un peu spéciale : une équipe emmenée par JPC s’attelle en effet à la création d’un sentier didactique dans la carrière sud (pour commencer …). On part de l’entrée près des vieux fours à chaux. Au sol, un petit Polypore a envahi une feuille de Benoîte commune, il s’agit d’Abortiporus biennis qui pousse sur des débris ligneux mais se plaît aussi sur les herbacées !

On se dirige vers les « nouveaux » fours, leur masse imposante attirant irrémédiablement l’attention … les idées fusent et sont immédiatement fixées sur papier. Restera à les réaliser : mise en place de rochers pour le balisage, création de panneaux explicatifs … le travail à se partager ne manque pas.

Philippe et quelques volontaires s’attaquent au débitage à la tronçonneuse des troncs abattus la veille sur la falaise par Mr Carmiaux et ses apprentis grimpeurs-élagueurs (voir le compte-rendu de Philippe à ce sujet).

Andrée et moi escaladons le talus qui borde la réserve avec pioches et bêche pour y planter quelques petits ligneux (3 aubépines, 3 petits nerpruns, 4 sureaux et 1 prunellier). Sol très caillouteux, mis en place il y a 3 ans par le carrier, mais assez terreux et surtout bien humide en profondeur, les racines n’auront pas trop de mal à s’y faufiler … Au passage nous élaguons un gros buddléa qui gêne notre travail. Lors d’une prochaine gestion nous devrons nous attaquer à ces gros arbustes envahissants qui trônent au sommet du talus et nous empêchent de planter des espèces indigènes … nous irons aussi récupérer quelques églantiers mal placés sur l’esplanade pour combler les espaces restants. Triple but de ces plantations : occuper le terrain pour éviter l’arrivée d’espèces invasives – empêcher le passage vers la réserve, l’accès non motorisé devant se faire par le petit sentier le long du bief – et à terme, estomper la vue du ring depuis l’esplanade …

Tout le monde se retrouve au pied de la falaise est qui est de mieux en mieux dégagée. Un peu après midi nous chargeons les tronçons de bouleaux sur la remorque de JPD et allons les déposer pas loin du diverticule, créant ainsi une pyramide-refuge pour pas mal d’espèces qui pourront y passer un hiver à l’abri du gel et des intempéries !

Nous nous quittons après la rituelle boisson réhydratante. Merci à JPD !

PROCHAINE GESTION : le dimanche 03 février, dès 9h30

Nous poursuivrons la réflexion sur le sentier, vers la carrière nord cette fois. Nous achèverons aussi de débiter les bouleaux coupés par les apprentis-élagueurs et éliminerons encore quelques fâcheux buddléas … avis aux amateurs … sport gratuit qui vaut tous les « body-buildings » !

Eveline KIEVITS & Jean-Pierre COQLET – conservateurs.

mini_IMG_0703 mini_IMG_0705 mini_IMG_0707 mini_PC020024mini_IMG_0708 mini_PC020031 mini_PC020037_Refugemini_PC020018_AbortiporusBiennisSurBenoite mini_PC020042

Tags: